mise à jour
le 24/02/03
Réalisations personnelles !
 

 

- Nicolas Vivet

Associé à Anthony Boulant, étudiant comme lui en licence de physique, Nicolas Vivet a construit ce prototype, assez proche du modèle "solaire 3.4" décrit plus haut - et il a fonctionné du premier coup !

 

Nicolas Vivet m'a signalé qu'à la suite de différents essais, de la condensation s'était formée à l'intérieur de son modèle, et avait fini par déformer le disque en contreplaqué.

Pour remédier à ce problème, Il l'a avantageusement remplacé par un disque en plastique qu'il me dit n'être pas plus lourd que le précédent. C'est apparemment une très bonne idée, surtout lorsque l'on n'a pas de contreplaqué marine à sa disposition.


Ci-dessous la version 2 de son moteur lors de tests de fonctionnement :

la version 2 tournant avec de la glace pilée
le même lors de mesures de vitesse de rotation à l'aide d'un stroboscope : 6 tours/sec soient 360 tours/min !

 

Déjà la version 3 !

La modification la plus visible de ce nouveau moteur est l'ajout d'une poulie sur l'axe central. Le but avoué de Nicolas Vivet est d'exploiter la réversibilité du moteur Stirling pour produire du froid *. Pour cela, il l'entraîne en rotation par un moteur électrique (rouge, au dessus du Stirling). Mais pour l'instant Nicolas Vivet juge ces résultats peu significatifs (-1,5°C) **

* Autre utilisation possible : lorsque le dispositif est utilisé en moteur thermique, la poulie peut alors entraîner une dynamo et convertir l'énergie mécanique en énergie électrique...

** Intrigué, je me suis empressé d'adapter un petit moteur électrique sur le " modèle simplifié 1.1" - ce moteur électrique consomme 100 mW à env 600 t/min, mais la puissance mécanique ne doit guère dépasser les 50 mW...

Après cinq minutes de rotation dans le sens horaire, j'ai décelé une différence de température d'environ 1,8°C entre les deux plateaux, le plateau inférieur étant le plus froid. En inversant le sens de rotation, cette différence tombe à 0,3°C , le plateau inférieur restant toujours le plus froid. Il est possible que l'énergie, perdue en frottements dans la glissière, soit la cause de cette dissymétrie. Elle élèverait la température du plateau supérieur d'un peu plus d'un degré, et l'effet, dû seulement au cycle de Stirling, serait de l'ordre de 0,75°C - une valeur du même ordre que les erreurs de mesures... Mais il est vrai que ces petits moteurs Stirling n'ont pas été conçus dans ce but...

On trouve sur le marché des générateurs de froid utilisant le cycle de Stirling, par exemple le M77 de Sunpower. Modèle d'entrée de gamme, il permet d'atteindre la température respectable de 77°K (-196,15°C), mais au prix de $33,000 sans accessoires, ni options !