mise à jour
le 03/05/05
Réalisations personnelles !
 

 

- André Maberto

- 1 - le premier moteur présenté est du type à faible gradient de température, et il est équipé d’un piston moteur à membrane. D’une technique évoluée, l’axe principal est monté sur roulements à billes, et le cylindre principal est démontable. Dimensions : plateaux Ø 205 mm distants de 20 mm, course du déplaceur 9 mm, course du piston moteur 8 mm.

Quelques vues d’ensemble et de détails de ce moteur :

vue générale
vue de dessus
écrou papillon : valve de décompression
     
vue de face
vue de dos
détails du piston moteur

____

 

- 2 - le second moteur fonctionne à l’aide d’un brûleur à alcool. Il a été réalisé à partir d’un kit opitec qui n’est pas conseillé aux débutants. En effet, seules les pièces les plus précises sont fournies terminées, le reste est à usiner... Conçu pour un vitesse de 800 t/min, les améliorations apportées par André Maberto permettent à ce modèle d’atteindre 1000 t/min !

ci-dessous des images non commentées de ce moteur :

     

____

- 3 - ce troisième moteur, de type LTD (trad. à faible gradient de température), est une conception originale d’André Maberto. Équipé, comme le premier, de roulements à billes provenant d’un disque dur, la membrane est ici remplacée par un piston en graphite coulissant dans un cylindre de Pyrex. Cet ensemble à très faible frottement (< 1 gf) lui assure d’excellentes performances : environ 45 t/min pour une différence de température de 5°C à 6°C.

Les caractéristiques principales sont les suivantes : plateaux en cuivre Ø 130 mm ep 0,8 mm distants de 20 mm, course du déplaceur 5,8 mm, course du piston moteur 12 mm, volant en plexiglas Ø 130 mm ep 6 mm.

rencontre (avec le moteur) du 3 ème type :

     

____

- 4 - le dernier né de la famille est du type à " tube à essai oscillant et billes de verre"

les billes de verre jouent ici le rôle du déplaceur : elles bougent sous l’action de la gravité, l’inclinaison du tube à essais étant liée à la position du piston moteur en graphite coulissant dans le cylindre inférieur

à ma connaissance, et c’est ce qui en fait toute son originalité, c’est la première fois qu'un volant d’inertie est accouplé à ce type de moteur - ses performances sont intéressantes, puisqu’il atteint les 100 t/min