Le rayonnement naturel en plein découvert

 

Il ne peut être question de passer en revue, ici, les multiples ouvrages qui traitent du rayonnement naturel, tel qu'il parvient, en provenance du soleil et du ciel, au niveau du sol, dans une station de plein découvert. De nombreux et éminents auteurs ont étudié ces questions, et publié les résultats de leurs observations. En France, d'excellentes mises au point ont été faites par MAURAIN (1937) et par PERRIN DE BRICHAMBAUT (1963) notamment. Les références exactes de ces ouvrages sont données dans la Bibliographie qui termine cette étude.

Il faut cependant apporter quelques précisions sur les caractères de ce rayonnement, car elles sont indispensables pour comprendre ce qui se passe quand il pénètre dans le milieu forestier.

p 31

p 32

Durée du jour et temps d'insolation


La durée du jour est, évidemment, déterminée par l'intervalle de temps qui sépare le lever et le coucher du soleil. Or, cet intervalle de temps dépend de la latitude du lieu envisagé, ainsi que du jour de l'année. Pour situer le problème, très sommairement, dans l'hémisphère nord, on a schématisé (Fig. 7) la durée du jour le plus long (solstice d'été) et du jour le plus court (solstice d'hiver) pour des latitudes allant de l'équateur au voisinage du cercle polaire. C'est la façon dont se présente, dans un lieu déterminé du globe, l'alternance, sans cesse variable, de la durée du jour et de la nuit qui constitue la caractéristique photopériodique de ce lieu, et dont l'influence sur la végétation sera exposée plus loin. On doit noter, du reste, qu'à côté du " jour astronomique " dont il vient d'être fait mention, on définit également un " jour civil ", un " jour nautique " de durées un peu différentes.


FIG. 7 - Variation de la durée du jour le plus long (L) et du jour le plus court (C), de l'Equateur au Cercle Polaire, au voisinage du méridien de Paris.

Mais cet élément (longueur du jour) ne donne qu'une idée très imparfaite de l'importance réelle du rayonnement. En effet, un jour long peut être

p 32

p 33

nuageux, et un jour court bien ensoleillé. Il faut donc tenir compte, également, du nombre moyen d'heures d'ensoleillement, dans les diverses stations envisagées. Des mesures d'ensemble ont été effectuées, il y a quelques années, sur l'ensemble du globe terrestre, et les résultats en sont condensés dans le tableau ci-dessous qui reprend la classification retenue plus haut (Fig. 7) pour des lieux situés au voisinage du méridien de Paris.

Heures d'insolation (approximatif)
Latitude Nord
Janvier
Juillet
Totales
67°
0
50/100
1200
60°
50
100/150
1200/1400
50°
50/100
150/200
1600/1800
40°
100/150
350/400
2600/2800
30°
250/300
350/400
3600/3800
20°
300/350
250/300
3600/3800
10°
250/300
150/200
2200/2400
200/250
150/200
1600/1800


On remarque immédiatement le nombre élevé d'heures d'insolation au Sahara et Afrique du Nord, par rapport à la moitié Nord de l'Europe, ce qui est bien connu, et par rapport aux régions équatoriales, ce qui l'est moins. En tous cas, on peut souligner le déficit, souvent important, du nombre d'heures d'insolation réelles, par rapport au nombre d'heures d'insolation possibles (4380).

Dans le Nord-Est de la France, le soleil ne brille que pendant 40 % du total des heures d'insolation possibles. Le reste du temps, le rayonnement naturel reçu au sol provient des surfaces nuageuses.