Principe
 

 

Je m'étais toujours juré de ne pas parler ici de mathématiques, d'abord parce que je voulais que ça reste simple, et puis surtout, il faut bien l'avouer, cela m'arrangeait...;o) Mais, puisque que nous abordons à présent l'holographie sous un angle théorique, il n'est plus possible d'y couper. Alors accrochez-vous !

Donc, après des années d'efforts et de calculs épuisants, je suis arrivé à mettre l'holographie en équation et voici ce que cela donne :

ça
+
ça
=
ça
 
 
vous remarquerez que le premier terme peut se développer de la façon suivante : une diode laser extraite d'un pointeur et fixée sur un support réglable en hauteur...
 
...le deuxième terme se décompose en une plaque photosensible maintenue par quatre aimants de récupération, et une montre de gousset fixée à la colle thermique sur une table métallique isolée des vibrations...
 
...et enfin, la somme des deux donne, après traitement d'une quinzaine de minutes, une image en 3 dimensions que l'on appelle “hologramme“... (voir la page résultats)