Pointeur laser (+)

 

Tout, d'abord, il ne vous a pas dit où et comment connecter les fils, et surtout qu'il ne faut pas les inverser sous risque de destruction immédiate...

...bien que le circuit de régulation soit assez efficace, je ne vous conseille pas non plus de dépasser une tension d'alimentation de 3V.

Bon, revenons au branchement...

Le + 3 V correspond à la masse du pointeur, c'est à dire au tube que vous avez démonté, ou, si vous voulez, au boîtier en laiton de la diode. Une des pattes de la diode est raccordée directement à ce boîtier : c'est là qu'il faut souder le fil rouge allant au + 3 V. Le fil noir relié au moins, sera soudé sur la patte venant de l'interrupteur situé sur l'autre face.

Tel que vous l'avez préparé, le pointeur laser alimenté sous 3 V ne délivrera pas beaucoup plus que 1,8 mW et la consommation, sera alors d'environ 24 mA (photo de gauche).


Maintenant, vous avez sans doute remarqué, sur la photo de droite, un petit potentiomètre (P). Il sert à limiter la puissance de la diode à environ 1 mW lorsqu'elle est équipée de son optique. En prenant quelques précautions, il est possible de pousser la puissance de la diode jusqu'à 6 mW avec optique, et 12 mW sans !


La manip est très simple si vous disposez d'une alimentation stabilisée, et il faut commencer d'abord par régler la tension sur 3 V, et limiter l'intensité à 40 mA.

Ensuite, après avoir connecté le pointeur (en respectant bien sûr la polarité), à l'aide d'un petit tournevis, tourner le potentiomètre jusqu'à ce que l'intensité se situe aux environs de 35 mA - ne pas aller au delà, car le réglage peut légèrement dériver par la suite !

Vous remarquerez, sur la photo ci-contre, que pour une augmentation d'intensité de l'ordre de 50%, la puissance lumineuse fournie par la diode a été multipliée par environ 6,5 !


7479020 / UL1 LP2020 / LP1055

Remarques :

- le pointeur dont la transformation est décrite plus haut n'est plus disponible chez Conrad, mais il est possible que vous puissiez le trouver ailleurs sous une autre référence, par exemple dans cet emballage jaune marqué UL1(ci-contre : au premier plan deux circuits provenant de ce type de pointeur : la platine d'origine à gauche, la même équipée d'une diode laser 5 mW - réf. Conrad 0187 540 - à droite)

- pour le remplacer, vous pouvez utiliser par exemple ce modèle (Made In Taiwan - 15 euros) vendu en ce moment chez mon marchand de journaux (!), et qui porte à la fois la référence LP-2020 imprimée sur l'emballage et LP1055 sur l'étiquette autocollante . À part la tension d'alimentation de 4,5 V (au lieu de 3 V pour le modèle précédent), la méthode indiquée plus haut est parfaitement applicable (au premier plan la platine de ce pointeur - la diode est ici insérée dans un radiateur afin de limiter les risques d'emballement thermique)

- un point commun entre ces deux modèles : ils possèdent une petite alimentation régulée, composée d'un potentiomètre de réglage et de quelques autres composants, dont deux transistors. C'est peut-être une méthode de sélection empirique, mais par expérience, les pointeurs équipés de systèmes de régulation plus rudimentaires (sans transistor), supportent assez mal les tentatives de montée en puissance... ;o)

quelques conseils applicables à tous les modèles :
- si vous n'avez pas la possibilité d'utiliser une alimentation stabilisée permettant de limiter l'intensité à environ 40 mA, vous risquez de détruire instantanément votre diode, car le réglage est assez pointu !
- il n'est pas indispensable de posséder un appareil pour mesurer la puissance optique ; le réglage peut se faire uniquement en fonction de l'intensité consommée par le circuit.
- une fois le réglage effectué, il est possible de connecter votre pointeur sur piles, mais l'utilisation d'une alimentation stabilisée reste tout de même plus sûre.